Anne LIMBOUR

« Qui voit le ciel dans l’eau voit les poissons dans les arbres », annonce un proverbe chinois. Manière, sans doute, d’exprimer une magie qu’Anne Limbour, plasticienne bretonne née en 1971, réinvente d’œuvre en œuvre. Son secret ? Des plumes d’oiseaux récupérées de longue main, puis détournées, découpées, épinglées sur panneaux pour former d’invraisemblables essaims de poissons. Une re-création, donc, où des rémiges aux bleus céruléens jouent le même rôle que le talosel chez Line Vautrin. Féérique…

Œuvres d'Anne Limbour