André FOUGERON (1913-1998)

« Au moment de la Libération, il apparaissait comme l’un des peintres les plus personnels de sa génération », rappelle Gérald Schurr, auteur du Dictionnaire des petits maîtres de la peinture. De fait, longtemps soutenu par Aragon, cet artiste engagé reçut dès 1946 le Prix national de peinture qui le propulsa au sommet du « nouveau réalisme français ». On trouve ses œuvres aussi bien à la Tate Modern à Londres, au musée Pouchkine à Moscou qu’au Centre Georges-Pompidou à Paris.

Œuvres d'André Fougeron