jean-leon-gerome

Christian CAILLARD

Plus qu’un autre, Christian Caillard fut un peintre voyageur, entreprenant plusieurs tours du monde entre 1929 et 1973. Ce qui explique qu’il laissa derrière lui une œuvre foisonnante, traversée par différents sujets et différents styles. Ainsi il y eut sa période que l’on pourrait dire « mauresque », aux couleurs chaudes mais joliment assourdies. Sa période « exotique », aux toiles vibrantes sous le soleil. Sa période « orientale », discrètement douce et sensuelle. Sa période « parisienne » où cet excellent peintre, lauréat du prestigieux Prix Blumenthal en 1934, revenait aux inoubliables leçons de Maurice Loutreuil, son ami et son maître. Mais les critiques savent que Christian Caillard propose également une authentique période bretonne, liée à différents séjours et à son goût jamais tari pour les campagnes grasses et solides. À la toute extrémité de l’Europe, cet inépuisable voyageur avait trouvé son hâvre de paix.

Œuvres de Christian Caillard