Maurice VERDIER

Il a été en son temps l’une des vedettes de la peinture française, aux ­côtés de Minaux, Buffet, Savary, Jansem, Rebeyrolle. Les amateurs ­l’auront compris : il faut regarder Maurice Verdier comme l’un des meilleurs ­ représentants du retour au néoréalisme, courant majeur dans l’Europe de l’immédiat après-guerre. Commentant ses toiles exposées en 1956 à la galerie Lorenceau, le critique Jacques Cabanon écrivait : « Ne se livrant à aucun lyrisme gratuit, Verdier sait exalter par "en dedans" la beauté des choses les plus simples ». Ses œuvres, toujours d’un graphisme sûr, sont aujourd’hui conservées dans une dizaine de musées.

Œuvres de Maurice Verdier