Lars Nørgård
La plus grande lithographie couleur du monde

du 29 septembre au 1er décembre 2018

Hommage à l'Atelier Clot, Bramsen & Georges

Un véritable coup de génie, à la fois artistique et artisanal. Et relevé par le peintre danois Lars Nørgård, né au Danemark en 1956. Ce dernier a conçu, pierre après pierre, ce qui est devenu la plus grande lithographie couleur au monde. Une œuvre sublime, spécialement tirée par Christian Bramsen dans le plus vieil atelier lithographique du monde. Atelier où ont notamment travaillé Degas, Munch, Cézanne, Sisley, Rodin, Matisse et Alechinsky.

L'une des plus étonnantes aventures artistiques de l'art d'aujourd'hui

C’était un projet que Christian Bramsen portait de longue main : tirer la plus grande lithographie couleur du monde ! Oui, concevoir et accueillir, en son atelier parisien, de très loin le plus vieil atelier lithographique au monde, ce qui composerait semaine après semaine, mois après mois, une fresque gigantesque, au format fini de 194 x 264 cm ! C’est peu dire qu’il s’y voyait déjà : lui, le plus fameux des derniers maîtres lithographes, choisissant parmi son fonds de deux cent cinquante pierres les douze appelées à recevoir le crayon initial, la gomme arabique puis les encres… Lui, ébauchant, s’évertuant, vérifiant, les yeux sans cesse fixés sur les trois presses à bras qui avaient jadis roulé pour Degas, Cézanne, Renoir, Sisley, Rodin, Munch, Bonnard, Vuillard et Matisse, avant d’imprimer les modernes, Van Velde, Jorn, Soulages, Alechinsky, Seguí, Erró, Klasen, Barceló... Bref, toute l’histoire de l’art du XXe siècle, et maintenant du XXIe, incarnée dans une maison légendaire, fondée en 1896 par l’un de ses prédécesseurs, l’inoubliable Auguste Clot… Premier illustre client ? Ambroise Vollard soi-même, l’éditeur d’art, marchand d’Émile Bernard, de Van Gogh, de Gauguin, du jeune Picasso. Ensemble, les deux hommes passèrent des heures à rêver, grisés par la fièvre créatrice et la danse des machines. Des milliers d’estampes originales verraient ainsi le jour, frappées du sceau d’un atelier devenu, au fil du temps, l’indémodable atelier Clot, Bramsen & Georges.
Cent vingt ans après, rien n’a changé. Les presses ancestrales, dévotement entretenues, continuent leur inépuisable labeur ; et Christian Bramsen, quatrième titulaire de l’éminent savoir-faire, poursuit crânement la formidable aventure des imprimeurs d’art. D’où cette idée d’une lithographie sans pareille à laquelle il repensait encore en mai 2016, lorsqu’il découvrit, au musée des Beaux-Arts de Horsens, l’exposition consacrée à Lars Nørgård, peintre danois né en 1956.
Autrement dit, une sélection de toiles immenses qu’on aurait cru griffées par le vent et comblées de soleil, comme si un Hartung coloriste et un Miró endiablé s’y étaient donné rendez-vous ! Christian Bramsen ne balança point. « Pourrais-tu dessiner, réclama-t-il, une œuvre semblable à un puzzle, avec douze pierres indépendantes qui, réunies côte à côte, formeraient une extraordinaire lithographie totalement homogène ? » On sait la suite : d’inimaginables esquisses à la mine de plomb, à la plume, au pinceau, des essais minutieux, puis, à partir de 2017, sous le regard attentif du prodigue Lars Norgard, la lente et monumentale impression des épreuves sur Vélin. Douze pierres, on le répète, soit quatre-vingt-cinq couleurs différentes, cent vingt-six passages, mille sept cents heures de grainage et de préparation ! Un travail jamais vu, et proprement titanesque, dans la tradition des authentiques démiurges. Même Degas, fichu gaillard et irascible lithographe, en serait resté bouche bée ! Inaugurée à Paris fin 2017 sous un nom romanesque, The French Clot-nection, la plus grande lithographie en couleurs du monde, existe donc, éditée à vingt exemplaires numérotés et signés par l’artiste. Elle a fait l’objet d’un livre en trois langues et de nombreux reportages.
Dorénavant, elle est invitée à courir la terre — accrochée, admirée, applaudie partout, suivant l’hommage que l’on doit aux chefs-d’œuvre. C’est évidemment une réelle fierté, un réel bonheur, d’écrire ici que cette tournée commence à Saint-Malo, dans les murs d’un Centre Cristel Éditeur d’Art dévoué depuis son origine au génie de l’estampe.

Christophe Penot