pierre-lucas

Pierre LUCAS (1913-1978)

Il fut l’homme de l’infiniment grand : pour la salle des fêtes de l’hôtel de ville de Saint-Maur-des-Fossés, l’État lui commanda un panneau décoratif de 60 mètres de long ! Il fut aussi l’homme de l’infiniment petit, réalisant différents timbres pour la Poste française. La preuve d’un évident éclectisme qui fit de ce peintre né en Dordogne le prestigieux lauréat du Prix de Rome en 1937. Que dire de sa touche, sinon quelle traduisait à la fois l’agilité de sa main et la poésie d’un artiste voyageur qui a beaucoup aimé peindre des paysages. Des critiques ont pu dire de lui qu’il était un post-impressionniste revisité par le cubisme. Chose sûre, Pierre Lucas, qui signait indifféremment Luca ou Lucas, aimait la Bretagne où il séjourna régulièrement durant la première partie de sa vie. Très attaché à Camaret, il vint également peindre à Saint-Malo.

Œuvres de Pierre Lucas