Damien COLCOMBET

« Sculpteur animalier surdoué, probablement le plus brillant de sa génération dans la veine figurative, Damien Colcombet compte parmi ses collectionneurs Alain Delon et la famille Bich », annonçait, dans sa rubrique « Culture », le prestigieux magazine Chasses internationales en septembre 2018. C’était clamer, en quelque sorte, ce que les amateurs d’art avaient depuis longtemps repéré : une main exceptionnellement douée, qui semble redonner vie à tous les animaux qu’elle façonne. Une main et, bien plus encore, un regard, un esprit, celui d’un invincible défenseur des beautés animales, au parcours sans pareil — né à Rennes en 1967, diplômé de Sciences-Po Paris et cadre supérieur dans une grande entreprise française. Jusqu’au jour où il se fit définitivement sculpteur, réalisant même, pour le parc de la Tête d’Or, à Lyon, le bronze grandeur nature d’une girafe et de son girafon ! « À ce niveau de talent, qui ne parlerait pas de génie ? », pouvait-on lire dans Ouest-France, le 1er septembre 2018.

Œuvres de Damien Colcombet